Newsletter

Pour recevoir en primeur nos infos fraîches et nos invitations.

Radio Goliard[s] : des américains à Paris

Des universitaires américains à Paris font une pause chorégraphique après trois jours de recherches à la BNF

Des universitaires américains à Paris font une pause chorégraphique après trois jours de recherches à la BNF

L’été est la saison propice pour croiser l’historien Américain venu faire des recherches à Paris. Spontanément, on n’a souvent que quelques noms qui nous viennent à l’esprit : ceux qui ont déjà été traduits en français. En fait, il y a très vraisemblablement autant d’historiens américains qui travaillent sur la France qu’il y a d’historiens français. Ils nous apportent d’autres façons d’envisager les objets historiques, ce qui est bien utile. Pensez notamment à Robert Paxton et son apport considérable pour l’histoire du régime de Vichy et sa réception.

Radio Goliards donne la parole à certains d’entre eux, encore peu connus par ici :
  • Rachel White est doctorante à Yale et travaille sur la mémoire de la guerre d’Algérie
  • Lyneise Williams enseigne l’histoire de l’art à l’université de Chapel Hill en Caroline du Nord et travaille sur les boxers noirs en France dans l’entre-deux-guerres.
  • Theo Hakola, historien de formation, écrivain et musicien qui vit en France depuis les années 70, nous parle de son rapport à l’histoire américaine dans ses productions artistiques.
Exomène est à la technique et nous dévoile également ses talents de traducteurs. Bonne écoute :

Aurore Chéry

Les commentaires sont fermés.