Newsletter

Pour recevoir en primeur nos infos fraîches et nos invitations.

Radio Goliards : spéciale Blois

sois_jeune_et_tais_toi

Les Rendez-Vous de l’Histoire de Blois, réunion tranquille d’historien-ne-s, est secoué par une polémique commencée en juillet et qui prend de l’ampleur depuis ces derniers jours. Pourquoi ? Parce qu’il a été décidé que la conférence inaugurale sera prononcée par Marcel Gauchet, penseur connu depuis de nombreuses années pour ses déclarations réactionnaires, à rebours du thème de cette année : « les rebelles ». Est-ce un « procès en sorcellerie », comme l’ont affirmé les trois des organisateurs des Rendez-vous de Blois ? Où assiste-t-on à une remise en cause des mécanismes de pouvoir qui structurent les disciplines historiques et, plus largement, le milieu académique ? On remarque en effet que le monopole de la parole publique est tenu par des hommes et des femmes qui cumulent des fonctions universitaires, une présence médiatique importante et des positions dominantes dans le monde de l’édition.

Pour y voir plus clair, nous avons interrogé, à la sortie de la BNF où elle travaille régulièrement, Ludivine Bantigny, historienne spécialiste, notamment, de mai 68, auteure de La France à l’heure du monde (Seuil, 2013) et qui a démissionné du conseil scientifique des Rendez-Vous de l’Histoire de Blois suite à la récente polémique. Bonne écoute…

Et, pour celles et ceux qui ont des tablettes, voilà le lien pour le fichier MP3.

Pour suivre le débat plus avant, voir cet article excellent de Ludivine Bantigny publiée sur Médiapart : http://blogs.mediapart.fr/edition/rendez-vous-de-lhistoire-de-blois-2014-les-rebelles-quelle-edition/article/071014/conformisme-et-tradition-quelques.

Ajout vendredi 10 octobre, 12h.

Nous vous conseillons aussi le très bon résumé de la polémique écrit par Guillaume Mazeau– que nous avions reçu en mai 2012 sur radio Goliards pour parler de la Révolution française – : http://blogs.mediapart.fr/edition/rendez-vous-de-lhistoire-de-blois-2014-les-rebelles-quelle-edition/article/091014/connivence-et-peur-de-la-controve

L’article reviens à mon avis sur un point à notre avis essentiel de la polémique. Les critiques de Marcel Gauchet – quoiqu’on pense de leur position – avance des arguments. En face, nous assistons surtout à une cascade d’invectives (« procès en sorcellerie », « gauchisme culturel« ) qui ne répond en rien sur le fond. Dommage.

William Blanc

Les commentaires sont fermés.