Newsletter

Pour recevoir en primeur nos infos fraîches et nos invitations.

Bobines & Parchemins

Le Moyen âge, même pas mort…

« Bobines & Parchemins » est un projet qui part d’un constat : l’Histoire est en général trop enfermée dans les centres universitaires.

Nous sommes étudiants, doctorants, réalisateurs, acteurs musiciens, et nous souhaitons organiser, en passant par des projections de films et des rencontres, un mélange entre l’histoire enseignée dans les Universités et l’histoire que tout le monde apprécie au quotidien. Dans une société où tout semble porter sur le partage des connaissances, des idées, des créations, et où les « réseaux sociaux » n’ont jamais été aussi étendus, nous voulons faire entrer l’Histoire dans la danse, pour que chacun vienne donner sa vision, ses émotions, ses interrogations, ses perceptions, de l’Histoire aujourd’hui. Pour organiser cette possible rencontre dans un cadre convivial, nous avons opté pour le cinéma, qui permet plus que tous les autres médias aujourd’hui de créer le débat et d’élargir les imaginations.

Je ne vois pas en quoi le cinéma peut être utile pour ça.

Ok. Prenons un exemple simple. Voilà deux images tirées de deux films que nous voulons projeter. Dans la première, tirée de Prince Valiant (1954), vous voyez Robert Wagner dans le rôle-titre et affublé d’une perruque pour le moins originale tenter d’emballer Janet Leigh.

Prince Valiant. Henry Hathaway (1954)

Prince Valiant. Henry Hathaway (1954)

Oui, ça à l’air d’en prendre le chemin.

Bon. Maintenant, regarder cette autre image tirée du film Flesh + blood, de Paul Verhoven (1985). Même scène (un chevalier et sa dame) et plein quart d’heure love. Vous ne voyez pas une différence.

Flesh + blood. Paul Verhoven (1985)

Déjà, le chevalier n’a pas de perruque ridicule.

Oui, mais encore ?

Bah, il y a les deux cadavres pendus au second plan. Et puis, les deux personnages sont au même niveau, alors que dans la première photo, Robert Wagner est à genoux devant sa belle.

Exact. Parce que nous sommes là devant deux représentations du Moyen âge à moins de trente ans de distance. D’un côté, en 1954, un Moyen âge propre, romantique, qui correspond à l’Amérique bien pensante des années 50, et de l’autre, un Moyen âge sombre, plus dur. La révolution des années 60, la fin de l’idéalisme occidental sont passées par là.

Ca me rappelle un peu la différence entre les westerns hollywoodiens et les westerns spaghetti.

Vous avez raison. Un John Ford avait sa vision de l’Ouest, et un Sergio Leone en proposait une différente, tout comme Henry Hathaway (américain) et Paul Verhoven (hollandais) ont eu leur propre vision du Moyen âge.

Et alors, lequel des deux a vu juste ?

Aucun, et les deux à la fois ! La question n’est pas de chercher la petite bête et de vérifier si le réalisateur propose bien un film historiquement correct, mais de savoir ce qui a pu les influencer. L’opposition entre un Moyen âge sombre et un Moyen âge romantique remonte, au moins, au XIXe siècle (voir au XVIe siècle). S’intéresser à cette question, c’est aussi comprendre comment on écrit l’histoire, « on », et pas seulement « les historiens ». Car avec leurs deux films, Hathaway et Verhoven écrivent aussi de l’histoire. Une histoire qui n’est pas celle des chercheurs, mais qui est sans aucun doute plus diffusée. C’est pour cela qu’elle est une formidable porte d’entrée qui permet d’ouvrir un débat autour de cette période.

Ok. Je comprends. Et le festival. Qui ? Où ? Quoi ? Comment ?

Deux secondes. Notre idée principale est de permettre à deux mondes – celui de l’université et celui du grand public – de se rencontrer en regardant et en discutant de films. Nous avons d’ores et déjà le soutien de plusieurs historiens, qui souhaitent intervenir et débattre avec le public du Moyen Age et de sa représentation dans les films. Chaque film sera précédé ou suivi d’une discussion ouverte et d’une rencontre afin que chacun puisse partager son point de vue et ses sentiments par rapport à une période de l’histoire trop souvent réservée aux spécialistes.

Ok, et à part ça ?

Autour des films, Paris doit être également le lieu de divers spectacles et d’événements autour de cette rencontre. Une salle parisienne, équipée d’une salle d’exposition, d’une salle de théâtre et d’une salle de projection permettra de créer un lieu de vie où différents événements ponctueront le Festival. Nous imaginons des représentations théâtrales de pièces médiévales, des lectures de contes médiévaux, une Nuit entière de projection de films plus « décalés » et humoristiques (le Moyen Age a beaucoup été utilisé pour « faire rire », pensons aux Monty Python, à la série Kaamelott) mais aussi du Cinéma expérimental. Nous souhaitons aussi organiser des visites de la ville de Paris, des rencontres avec des auteurs dans un lieu où nous proposerons une sélection hétéroclite d’ouvrages sur l’Histoire, le Cinéma et le Moyen Age (rencontre avec des auteurs de Bande dessinée par exemple).

Ainsi, vous l’aurez compris, le Moyen Age n’est pas mort, il peut être redécouvert de manière conviviale, festive, tout en gardant son caractère historique. Nous voulons proposer ce projet parce qu’il nous tient à cœur, parce que nous pensons que l’Histoire vaut mieux encore que l’Université ; que l’Histoire, qu’elle soit médiévale ou non, se vit et se partage, se discute et se débat. Le Cinéma, mais aussi ces différents événements qui constitueront ce Festival « Parchemins et Bobines », est le meilleur endroit pour nous retrouver, pour parler et pour découvrir.

Pour soutenir le projet de festival : rendez-vous sur le site suivant :

William Blanc

 Nos soutiens

5 réponses à Bobines & Parchemins

  • Marc Arnaise dit :

    Bonjour. Je viens de découvrir votre site et vos projets, suite au passage de William blanc dans l’émission « un temps de Pauchon » sur France Inter.
    Je ne suis pas historien, mais passionné d’histoire et je fais parti d’une compagnie de reconstitution historique (époque fin XV ème) appelée « Les Regrattiers d’histoire ». Nous présentons certains aspects de la vie quotidienne des citadins de Paris entre 1480 et 1520, lors de manifestations (fêtes médiévales principalement). Nous sommes partenaires artistiques de la FFFSH et participons également à certaines conférences et rencontres du groupe Quest regroupant les doctorant médiévistes de la Sorbonne.
    Je pense que dans le cadre de votre projet « parchemins et bobines » notre travail d’expérimentation et de reconstitution pourrait apporter un éclairage complémentaire à votre démarche cinématographique. Comme une trajectoire de l’écran, à la scène et de la scène à la rue…… Qu’en pensez-vous? Dans tous les cas je souhaiterai vous apporter mon soutien individuel si vous avez besoin d’aide. Salutations médiévales. Marc ARNAISE

    • williamblanc dit :

      Merci… ce sera un plaisir de travailler avec vous pour faire connaître cette époque tant décriée et mal comprise qu’est le Moyen âge…

  • Marc Arnaise dit :

    Merci de votre réponse rapide. Je viendrais alors samedi pour la ballade que vous organisez. Marc

  • Marc Arnaise dit :

    Ci-après copie du mail que j’ai envoyé sur ton adresse et qui m’a été retourné avec impossibilité de te l’adresser donc je passe par ton site :

    Bonjour William

    Je fais suite à notre rencontre lors de la ballade autour des portes de Saint Denis et Saint Martin, pour t’adresser ce courriel.

    Comme chaque année les Regrattiers d’histoire organisent leur Banquet Médiéval annuel costumés. C’est une occasion de souder les liens qui nous unis, sans pressions, et de partager ce moment avec nos partenaires et amis qui peuvent se joindre à nous.

    Pour nous il aura cette année une couleur particulière car nous y fêterons :

    Notre reconnaissance officielle de la FFFSH comme partenaire artistique.
    Notre partenariat affirmé et reconnu avec l’association des chercheurs médiévistes de la Sorbonne, le groupe Quest.

    Dans cette perspective nous serions heureux et fiers que tu te joignes à nous en acceptant notre invitation pour ce banquet (même en famille) . Il se déroulera le samedi 19 mai à partir de 15h00 (heures médiévales obliges) dans le parc de la maison de Rosa Bonheur à Magny les Hameaux.
    Ce serait pour nous la possibilité de voir ensemble comment nous pourrions participer et t’apporter notre aide dans ton projet « Bobines et Parchemins ».

    Dans l’attente de ta réponse.
    Marc

  • Marie-Claude dit :

    Bonjour,

    Mark A Krupa, scénariste, acteur et réalisateur (Wild Hunt) avec le producteur Luke Bélanger et le réseau Bravo Fact, aimeraient vous offrir leur dernier court métrage Blue Violin (Fevrier 2012), un chasse movie de 11 minutes sous les violons électroniques de Dr Draw. Nous avons pensé que ce film cadrerait très bien avec votre festival.

    Au plaisir,

    Marie-Claude Hébert
    Coordonnatrice de production

    VIKING FILM 1685 Inc.

    285 Place d’Youville
    Bureau 9
    Montréal, Québec
    Canada
    H2Y 2A4
    C 514.953-2955
    T 514.789-3733
    F 514.948.2476
    http://www.vikingfilm.com