Newsletter

Pour recevoir en primeur nos infos fraîches et nos invitations.

GoliArdise[s]

Les billets d’humeur des Goliard[s], mais aussi une sous-rubrique consacrée à la chronique et à la critique de livres, un dossier complet sur l’affaire Lorànt Deutsch, comme il est convenue maintenant de l’appeler. D’ailleurs, au passage, savez-vous d’où vient le mot rubrique ?

Nan, et je suis pas sûr que ça m’intéresse, parce qu’il y Bernard de la Villardière qui passe à la télé en ce moment.

Coquin va ! Rubrique, d’après le dico du Moyen français on line, vient du latin rubrica, qui désignait à l’origine la craie rouge, et part extension, l’encre rouge (non, ne me demander pas pas comment était obtenu l’encre rouge à cette époque, je n’en sais fichtre rien. Si d’ailleurs quelqu’un à la solution, qu’il nous en fasse part en commentaire). Or, cette encre roug servait, dans les manuscrit médiévaux, à marquer l’en-tête des châpitres (vu que la mise en page exigeait une écriture continue – la papier ou la parchemin coûtaient chers -). Étonnant, non ?

Scrunch… chais pas, j’étais en train de regarder Enquête exclusive ?

Argh ! Suppôt du Capital !