Newsletter

Pour recevoir en primeur nos infos fraîches et nos invitations.

Métronome – Goliard[s] ne veut la tête de personne !

S’il faut se féliciter de l’initiative prise par des élus Front de Gauche du conseil de Paris à propos du Métronome, nous ne pouvons qu’être affligé par la réaction de certains journalistes qui semblent résumer toutes l’affaire à des communistes voulant mettre à l’index Métronome.

  • Par exemple, France Soir du 6 juillet 2012 titre : « Le livre de Lorànt Deutsch critiqué par des communistes« .
  • Sans doute en l’honneur de cet été olympique, Caroline Sallé, du Figaro.fr, va plus fort, plus vite et plus loin, (toujours le 6 juillet 2012). Lorànt Deutsch n’est plus « critiqué », mais « attaqué ». Et la journaliste de citer une source anonyme (bien sûr) dénonçant une « vaine polémique ourdie par des historiens ultragauchistes ». Une manière pas très subtile d’utiliser un off pour donner l’impression que Deutsch est un sympathique petit gars victime d’un affreux complot. Un sentiment que plusieurs autres papiers laissent planer, sans jamais s’interroger sur le fond du débat (voir par exemple l’envolée hagiographique à laquelle se livre Julie Catroux dans Paris Dépêches).
  • Mais la palme est tenue par Florence Roques du site Evene.fr : « À Paris, les communistes réclament la tête de Lorànt Deutsch » titre-t-elle (dommage, parce que son article est pour le coup bien plus équilibré que ne le suggère sa manchette).

Face à ces quelques articles, (où il n’est JAMAIS question du fond, c’est-à-dire du contenu du Métronome) nous tenons à préciser que Goliard[s] ne réclame la tête de personne, même au sens figuré. Non, non, non et re-non. Nous demandons seulement que le service public et les élus cessent de se faire l’écho d’un livre rempli d’erreurs, qui ne respecte aucune des règles des sciences historiques, sans apporter la moindre contradiction.

Contradiction, le mot est lâché, car nous ne désirons pas que la marie de Paris enlève de son site les publicités déguisées qu’elle fait au Métronome, mais qu’elle y adjoigne à chaque fois un apparat critique qui permettrait aux internautes de se faire leur propre opinion. La Marie qui, justement, dans le Figaro, annonce qu’elle n’ira jamais « dans le sens d’une histoire “officielle” chapeautée par la Mairie. » devrait entendre cette demande sans problème.

Toujours dans ce but, nous désirons organiser un débat contradictoire filmé opposant Lorànt Deutsch et des historiens (lui-même pourrait venir avec des personnes pour l’assister), qui permettrait à toutes les personnes intéressées par l’histoire de se faire une opinion. Nous avions déjà proposé cela à l’acteur, qui après l’avoir accepté en petit comité du bout des lèvres 1, n’a jamais donné suite (au passage, son absence de réaction au moment où nous écrivons ces lignes est significative).

Bref, nous ne réclamons aucune censure, aucune mesure de rétorsions, simplement, que le débat historique puisse avoir lieu, et que Lorànt Deutsch ne soit pas seul à avoir la parole.

William Blanc

3 réponses à Métronome – Goliard[s] ne veut la tête de personne !