Newsletter

Pour recevoir en primeur nos infos fraîches et nos invitations.

Nouveaux événements

Il n'y a pas d'événements à venir

Voir le calendrier

Les GoliardE[s]

Les Goliard[s] sont-ils des ânes ?

ânes goliards

Qui sont les Goliard[s] ? Et que vient faire cette photo d’ânes au début de l’article ? Qui suis-je, où vais-je, et dans quel état erre-je ? Là encore, nous pourrions répondre par des formules toutes faites. Exemple : Goliard[s] a été fondé par des doctorants en sciences humaines soucieux de populariser les humanités pour tous et par tous. Curieux par nature, nous ne limitons pas nos horizons et sommes toujours heureux que des connaisseurs et des passionnés d’autres disciplines scientifiques ou artistiques qui vous feront partager leur savoir.

Mais quel est le rapport avec les ânes ? Et les Humanités populaires ? C’est bien beau d’utiliser des mots compliqués sans les expliquer…

Vous avez raison, et je vais vous expliquer le lien entre les ânes, les humanités et l’adjectif populaire.

D’accord, mais faites vite, j’ai un steak de tofu sur le feu.

Ok. Voyez-vous, le savoir, depuis l’Antiquité et surtout le Moyen âge, s’est constitué autour d’une nette séparation entre le savant et le « vulgaire ». D’un côté une parole « valide », qui n’était accessible qu’à ceux qui maîtrisaient les Humanités avec un grand « H », un savoir cadré (on appelle cela aujourd’hui la « Culture »), souvent difficile d’accès, qui passait par la maîtrise des langues anciennes (latin, grec), l’histoire, la littérature (et pas « n’importe laquelle »), etc. De l’autre, le savoir populaire, dont l’expression renvoyait à l’ignorance, à l’image de l’âne, cet animal que l’on a pensé buté et bête.
Les Goliard[s] sont un peu issus de ses deux mondes. Venus pour la plupart du milieu universitaire, ils ne veulent pas que les Humanités restent enfermées dans le milieu savant. Mieux, ils souhaitent les ouvrir, proposer des humanités avec un petit « h » composées de toutes formes d’expression populaires, la littérature « bis », le cinéma, etc. Les Goliard[s] sont des ânes, mais des ânes heureux de quitter les bancs pour proposer à toutes et à tous leur petit bout d’humanités.

Et les moutons dans tout ça ?

Pour les moutons, allez plutôt voir Sweetgrass